My France Domotique Général Bien organiser son déménagement gaz

Bien organiser son déménagement gaz


Les démarches à effectuer pour avoir le compteur de gaz en son nom dépendent notamment de l’âge du nouveau logement. Elles seront plus ou moins coûteuses et longues selon que la construction est vieille ou nouvelle. Pour éviter tout désagrément, il est conseillé d’entamer les démarches au plus tôt.

Démarches pour le nouveau logement

En cas de déménagement, il n’est pas possible de conserver le contrat de l’ancien locataire. Et pour des raisons de sécurité, les compteurs de gaz sont souvent verrouillés en attendant le nouveau locataire. En outre, les formalités de remise du compteur peuvent durer deux semaines. Pour toutes ces raisons, il est important de commencer les démarches bien avant le déménagement, afin de ne pas avoir à aménager dans un lieu dépourvu de gaz.

Pour souscrire un nouveau contrat, il faut se rendre auprès de son fournisseur d’énergie muni du numéro Point du Comptage et d’Estimation (PCE) de l’ancien locataire avec son nom, du relevé du compteur du gaz et d’un RIB pour les prélèvements bancaires.

Bien organiser son déménagement gaz

Plus d’informations : délais pour un déménagement gaz.

Pour un nouveau logement qui n’avait pas encore de gaz, il faut, au préalable, solliciter le raccordement au réseau GRDF. Il faudra aussi obtenir le certificat de conformité du gaz qui sera présenté au technicien GRDF le jour de l’intervention.

Avant de partir

La fermeture du compteur de gaz ne demande pas de formalités particulières. Il faut juste avoir une facture et un accès compteur. C’est pourquoi il est indiqué d’attendre le jour du départ pour demander la fermeture par appel téléphonique. Le numéro à contacter figure sur la facture. Il faudrait, par ailleurs, avoir : le PCE, le relevé de l’index de consommation et le numéro client. L’opération est entièrement gratuite pour les particuliers s’ils en font la demande par téléphone. La demande de résiliation peut être faite aussi par courrier recommandé avec accusé de réception pour éviter les situations litigieuses qui pourraient survenir plus tard.

Cette phase ne doit pas être prise à la légère pour de multiples raisons. Tant que le contrat n’est pas résilié, on continuera de supporter la facture avec les conséquences que cela implique. En cas de dommage ou de fuite sur le réseau, la facture pourrait être très élevée. Si les nouveaux locataires ne sont pas corrects, ils pourraient continuer de consommer du gaz sur le compte des anciens occupants.

Choix du fournisseur

Il existe de nombreux fournisseurs de gaz en France et le client est libre de choisir celui dont les produits répondent le plus à ses attentes. Toutefois, il faut avoir à l’esprit que la qualité du gaz dépend exclusivement de GRDF et non des fournisseurs. Les différences se remarquent au niveau des prix, de la qualité des prestations et les énergies renouvelables.

La facture d’établissement des compteurs est faite par GRDF, ce qui veut dire que les tarifs sont communs à tous les fournisseurs. Quel que soit le fournisseur retenu donc, les frais seront les mêmes. Ces frais ne sont pas payés immédiatement, mais intégrés à la première facture de consommation. Par ailleurs, ils sont valables aussi pour les nouveaux compteurs.

À noter aussi que le changement de fournisseur de gaz est libre et gratuit. À charge du nouveau fournisseur d’informer l’ancien de la résiliation du contrat.

Related Post